iDM Blog

Sur le stand Alfa Romeo

Reportage du Mondial de l’Automobile de Paris 2014

Sur le stand Alfa Romeo  Reportage du Mondial de l’Automobile de Paris 2014

Un stand habillé de rouge qui donne le ton ! L’image Alfa Romeo est plus que jamais sportive et ce n’est pas les modèles présents sur le salon qui nous diront le contraire : berlinette 4C, nouvelle 4C Spider et une déclinaison Giulietta nommée « Sprint ». On vous fait le tour de ce stand qui nous a beaucoup plu !

Pour plus d'informations,
rendez-vous sur : ALFA ROMEO iDM

Giulietta Sprint

Reprenant le nom légendaire de celui du coupé Giulietta Sprint des années 50, la citadine Giulietta doit dans cette version logiquement sortir les griffes. Esthétiquement en tout cas c’est bien parti, jugez plutôt : nouvelles jantes alliage de 17 pouces, deux larges sorties d’échappements à l’arrière avec un bouclier remanié. Notons également des projecteurs plus sombres, des vitres sur-teintées et d’autres éléments de couleur noir « dark chrome » comme la calandre, les coques de rétroviseurs ou encore les entourages d’antibrouillards.1 A l’intérieur, on note des plaquages imitation carbone mais aussi un ciel de pavillon sombre. Les sièges sont très beaux, ils mêlent tissu et alcantara avec des surpiqures rouges.

Sous le capot, on trouve la version essence 1.4 Multiair développant 150ch. Le diesel JTDm est également disponible dans cette version avec la même puissance de 150ch.

Cette version Sprint est basée sur la Distinctive. Les équipements de série sont donc, entre autres, les feux antibrouillards, le pack visibilité, la climatisation automatique, le système Uconnect, le régulateur de vitesse, le volant en cuir, le radar de recul ou encore le différentiel Q2. Elle est disponible à partir de 26 800 € en essence et 29 650 € en Diesel.

 

4C Spider

Après la version coupé, la 4C devrait d’ici quelques mois enlever le haut dans cette déclinaison spider qui magnifie encore plus la ligne ! Esthétiquement, peu de différence avec la version coupé : on note de nouvelles optiques (exit les feux noirs avec une multitude de leds) à fond transparent qui devraient plaire au plus grand nombre et une double sortie d’échappement centrale. Et c’est tout ! Mais qui s’en plaindra ? Le dessin de cette berlinette 4C est tout simplement 

5

somptueux et il aurait été inutile de la surcharger. Et sans le toit, elle ne perd rien de son charme, bien au contraire.

Au niveau technique, le retrait du toit a mposé à la 4C des renforts supplémentaires pour ne pas perdre en rigidité. Au final, la voiture prend un petit embonpoint de 60 kg, raisonnable.

Sous le capot, on retrouve le très énergique 4 cylindres 1.7 TBi tout en aluminium développant 240 chevaux.

Ce qui est sûr, c’est qu’avec 1030kg sur la balance, le rapport poids/puissance sera toujours de premier ordre !

Texte : Thibault COURADES

Recherche

Réseaux

Affichage

Archives