iDM Blog

Rencontre Volkswagen entreprise : Claude FAURA et la nouvelle Golf SW

Volkswagen Golf SW

Dans la gamme Volkswagen, après la berline essayée ici, voici la version break (SW). Nous avons choisi d’en confier le volant à un de nos clients, Claude FAURA, car elle répond à ses attentes de chef d’entreprise.

Pour plus d'informations,
rendez-vous sur : VOLKSWAGEN iDM

Notre essayeur

Claude FAURA est un entrepreneur marseillais dont la société est spécialisée en nettoyage industriel et en 3D (dératisation, désinsectisation, désinfection).  Fondée en 1970 par Jean Claude Faura, elle s’est développée et œuvre dans des secteurs variés comme l’agroalimentaire, la logistique, la pharmaceutique ou encore l’industriel. Elle fait confiance à Volkswagen Marseille pour son parc automobile.

La voiture

C’est à l’été 2013 que la Golf SW basée sur la 7ème génération est apparue. Plus légère que la précédente (jusqu’à 105 kg), elle offre 100 litres en plus de volume de rangement, une ligne totalement revue et se modernise avec de nouveaux systèmes de sécurité et de confort. En parallèle, on note l’arrivée de nouvelles motorisations essence et diesel moins gourmandes en carburants que celles de la Golf VI.

L’essai

C’est Régis DESCHAMPS, commercial entreprise de Volkswagen MSA Marseille, qui a présenté la nouvelle Golf SW à Claude FAURA. Le tour du propriétaire à permis de faire observer à ce dernier que « c’est une finition CARAT, avec des jantes spécifiques » et que « le véhicule s’est un peu élargi ce qui est bénéfique pour la largeur aux coudes » dans l’habitacle. Le toit « un peu surbaissé donne un coté un peu sportif ». Aspect important pour notre chef d’entreprise, le volume du coffre est «  de 600 litres et le double plancher cache une roue de secours. En rabattant les banquettes, on dispose d’une profondeur de 1m60 » ce qui permet de transporter des objets de grande taille comme c’est souvent le cas dans le cadre de l’activité de Claude FAURA. De plus, lorsque l’arrière est chargé jusqu’aux dossiers des sièges avant et jusque sous le ciel de pavillon, le volume de chargement atteint les 1 620 l, contre 1 495 l sur la génération précédente.

Tout comme la Golf berline (voir essai ici), la SW reçoit un grand nombre d’équipements high-tech (en option selon les finitions) Ainsi, nous pouvons citer le Front Assist avec freinage d’urgence en ville, le régulateur de vitesse adaptatif ACC, l’alerte de franchissement de ligne Lane Assist, le détecteur de fatigue, la reconnaissance des panneaux de signalisation, un siège sport ergonomique (siège ergoActive) et la nouvelle génération de systèmes d’infodivertissement. Bon nombre des équipements optionnels sont réunis au sein de packs proposés à prix parfois très avantageux.

 

Amateur de belles voitures et sachant apprécier leurs performances, Claude FAURA a eu le plaisir de parcourir un trajet mêlant un peu d’autoroute à une circulation urbaine. Cela lui a permis de tester les capacités de reprises du 2.0 TDI de 150 chevaux lors qu’il s’agit de se relancer pour doubler et la douceur de doté de la boîte DSG « qui un régal » dans les embouteillages marseillais. Silencieuse et valorisante, la Golf SW a su séduire son conducteur.

Une offre entreprise très compétitive.

D’un point de vue fiscal, la Golf SW TDI 150 n’émet que 119 g de CO2 au kilomètre ce qui lui donne une position neutre au niveau du barème de bonus malus et seulement 480 euros de TVS par an. Comme le précise Régis DESCHAMPS « quand on vous propose du crédit-bail, on met systématiquement l’extension de garantie. Vous mensualisez votre budget qui comprend le loyer, l’assistance, la maintenance, la perte financière, la carte Total pour le carburant et le lavage et le télépéage, les pneumatiques… Notre produit Fleet Solutions est très performant et me permet de vous proposer une offre adaptée à votre durée et votre kilométrage. Mais sachez que comme les véhicules sont repris en valeur de rachat final par Volkswagen, nous avons des offres très agressive d’un point de vue commercial ». Un dernier argument qui n’a pas laissé insensible notre chef d’entreprise…

Recherche

Réseaux

Affichage

Archives