iDM Blog

La citadine star

Essai Mitsubishi Space Star

La citadine star Essai Mitsubishi Space Star

Petite mais habitable, sobre mais alerte, mignonne mais pas extravagante, la Mitsubishi Space Star a toutes les qualités pour se faire une bonne place en ville et en dehors. Car que ce soit dans les ruelles d'Avignon ou sur les routes de la région, notre modèle d'essai s'est révélé capable d'affronter toutes les situations. 

Pour essayer ce véhicule,
rendez-vous dans votre concession MITSUBISHI iDM

 

Petite dehors et grande dedans
Elle s'appelle Space Star mais, on aurait aussi bien pu l'appeler City Star. Vraie voiture de ville, la nouvelle petite Mitsubishi a fait des zones urbaines sont terrain de chasse préféré. Il faut dire que ses dimensions extérieures sont idéales pour se faufiler et se garer dans le moindre espace. Longue de 3,71 m et large de 1,66 m, elle permet de passer vraiment partout comme nous avons pu le vérifier au volant de notre modèle d'essai. Les ruelles du centre historique d'Avignon ne sont donc pas un obstacle pour la Space Star. Bien au contraire. Et le rayon de braquage de 9,20 m aide aussi à prendre les virages serrés et à faire des créneaux sans sourciller. 

Petite dehors et grande dedans

Elle s'appelle Space Star mais, on aurait aussi bien pu l'appeler City Star. Vraie voiture de ville, la nouvelle petite Mitsubishi a fait des zones urbaines sont terrain de chasse préféré. Il faut dire que ses dimensions extérieures sont idéales pour se faufiler et se garer dans le moindre espace. Longue de 3,71 m et large de 1,66 m, elle permet de passer vraiment partout comme nous avons pu le vérifier au volant de notre modèle d'essai. Les ruelles du centre historique d'Avignon ne sont donc pas un obstacle pour la Space Star. Bien au contraire. Et le rayon de braquage de 9,20 m aide aussi à prendre les virages serrés et à faire des créneaux sans sourciller. 

En montant pour la première fois dans cette nouvelle Mitsubishi, la bonne impression est immédiate puisque l'on a le sentiment d'être à bord d'une voiture du segment supérieur. En effet, même en mesurant un mètre quatre-vingt-six, on ne se sent jamais à l'étroit au volant de cette petite japonaise. Ce qui n'est pas forcément le cas à bord de toutes les petites citadines. Cet espace à bord est donc l'un des points forts de cette auto au rapport encombrement/habitabilité proche du record. Ses cinq portes sont également un atout dans l'optique d'un accès facilité à la banquette arrière où deux adultes peuvent facilement prendre place. Une banquette d'ailleurs rabattable 40/60 et qui permet de faire passer la contenance du coffre de 235 à 600 litres. Là aussi, la Mitsubishi Space Star sait se montrer suffisament vaste pour transporter de gros objets.

Un aérodynamisme ultra travaillé

Atypique par ses volumes, la petite Mitsubishi l'est aussi par ses caractéristiques aérodynamiques qui ne pénalisent pas son style pétillant ou élégant selon le coloris choisi. Très étudiée, la carrosserie ne doit rien au hasard puisque grâce à d'importants essais en soufflerie, la Space Star a obtenu un coefficient de traînée (Cx) d'à peine 0,27. Ce qui est un vrai record dans la catégorie. Non seulement ce travail a permis de diminuer les bruits aérodynamiques et d'améliorer la stabilité de l'auto mais, il a surtout entraîné une diminution de la consommation de carburant et des émissions de CO2. 

Très légère puisqu'elle n'affiche que 845 kg sur la balance, cette Mitsubishi « poids plume » est extrêmement sobre que ce soit avec le moteur 1.0 litre de 71 chevaux (4,0 l/100 km en cycle mixte) ou avec le 1.2 litres de 80 chevaux (4,1 l/100 km) que nous avions sous le capot de notre modèle d'essai. Du coup, malgré le petit réservoir de 35 litres, l'autonmie peut facilement dépasser les 700 km.

Que ce soit en ville, sur route et même sur autoroute, ce trois cylindres essence de conception ultra moderne s'est montré vif et agréable. Répondant bien à l'accélération, il délivre ses 80 chevaux à 6.000 tr/min et 106 Nm de couple à 4.000 tr. Le 0 à 100 km/h s'abat en 11,7 secondes tandis que la vitesse de pointe est de 180 km/h. Des chiffres nettement suffisants pour que cette Space Star sorte des centres-villes sans aucun complexe.

Un équipement pléthorique

Mais revenons à bord de notre japonaise qui reçoit le niveau de finition Intense, soit le plus élevé de la gamme. Les inserts laqués noirs donnent une touche « premium » et la planche de bord bien dessinée permet d'appréhender très rapidement l'ensemble des commandes. Et bien sûr, force est de constater que l'équipement est assez incroyable pour une auto de cette catégorie. Le volant 3 branches et le levier de vitesse sont gainés de cuir, la climatisation est automatique, le démarrage se fait sans clé et les 4 vitres sont électriques. Mieux encore, la Space Star est équipée d'un système de navigation couleur avec caméra de recul ! Ce qui est rarissime dans voiture de cette taille. Ce système avec autoradio CD/MP3 et lecteur DVD intégrés reçoit aussi les fonctions téléphonie Bluetooth et reconnaissance vocale. Bref, on peut difficilement rêver mieux.

Niveau tarif, la Mitsubishi Space Star démarre à 9.690 euros (1.0 In). En version Intense et avec le moteur 1.2, elle s'affiche à 13.990 euros. Un tarif qui la place dans une position très compétitive face à une concurrence moins moderne et surtout, nettement moins bien équipée.

Recherche

Réseaux

Affichage

Archives